L'hypersensibilité est-il un caprice?

Dernière mise à jour : 24 mars


Ça me pique! Ça sent mauvais! Il y a trop de bruit! Sophie pousse et tape Léo, quand il crie. Mon enfant se cache quand je passe l'aspirateur! Tous les matins, elle me fait de crises durant l'habillage! Vous avez surement entendu ces commentaires. Ces enfants peuvent avoir en commun une hypersensibilité sensorielle!

Qu'est-ce que c'est l'hypersensibilité sensorielle?

L'hypersensibilité sensorielle se produit lorsque le cerveau ne module pas adéquatement l'information perçue par nos sens.

Quelles fonctions jouent nos sens dans l’hypersensibilité?

Nos sens captent l’information sensorielle pour aider le cerveau à mieux se repérer dans l’environnement, à mieux le comprendre, à réagir et à survivre.

Quand l’information n’est pas traitée adéquatement, notre système nerveux se sent envahi par trop d’information et il devient surchargé.

Selon Josiane Caron Santha, ergothérapeute et auteur du livre «10 questions sur... Les hypersensibilités sensorielles chez l'enfant et l'adolescent. », l'information peut provenir de l'extérieur du corps:

  • Information visuelle

  • Odeurs

  • Sons et bruits

  • Touchers

  • Goûts

  • Température

  • Douleur

  • Pression

Ou de l’intérieur du corps? :

  • Fatigue

  • Faim

  • Soif

  • Satiété

  • Information provenant du système proprioceptif (sensations liées à la position des parties du corps entre elles et dans l’espace)

  • Information provenant du système vestibulaire (sensations liées au mouvement du corps et à l’équilibre et position du corps)

…mais qui régule toute cette information?

C'est la modulation sensorielle qui permet au système nerveux de traiter l’information venue des sens et de leur donner priorité. Par exemple, ton professeur explique l’examen, mais tu entends aussi un camion passer dans la rue, deux personnes qui discutent et un autre élève qui mâche de la gomme. Ton cerveau filtre les sons et donne priorité à l’explication de l’enseignant. Donc ton attention reste avec lui. Le cerveau s’habitue aux autres sons et finit par les oublier.

Si la modulation sensorielle ne fait pas son travail adéquatement, tu peux être envahi par ces différents sons, sans pouvoir les discriminer, ni donner la priorité à l’explication de l’enseignant. En conséquence, le cerveau devient surchargé, s’épuise et réagit de façon disproportionnée (faire des crises inconsolables, réagir agressivement, fuir ou devenir opposant…)

Peut-on diminuer ces réactions intenses avec des médicaments?

Non, parce que l’hypersensibilité n’est pas une maladie, il n’y a pas de médication, mais en grandissant, le cerveau devient plus mature et arrive à mieux moduler et discriminer cette information sensorielle.

Que ’est-ce qui arrive en contexte scolaire ou en garderies?

J’ai souvent entendu dire, « je ne crois pas que le bruit de la classe ou du local la dérange, parce que de fois elle ne réagit pas du tout, même si le groupe fait beaucoup plus de bruit, qu’aujourd’hui! »

Il faut faire attention! Ce n’est pas parce qu’un enfant réagit à certains bruits plus qu’à d’autres qu’il ne souffre pas d’une hypersensibilité sensorielle et qu'il ne faut pas adapter l'environnement pour qu'il soit plus agréable pour tous. L’accumulation des sons qui se répètent durant la journée peut avoir un impacte sur la tolérance aux bruits du local ou des classes. De plus, l’intérieur de la personne peut teinter sa tolérance aux stimuli environnante aussi, comme le manque de sommeil et la fatigue.

Pour cela, il ne faut pas penser que parce qu’un enfant ne réagit pas tout le temps, c’